GCC Enseignants Docentes Cultura Capoeira
Contact
Facebook Grupo Cultura Capoeira

Suivez-nous !

Dimanche 17 juillet


Au réveil, nous découvrons le premier jour où il ne fait pas beau. Au Brésil, quand il ne fait pas beau c’est qu’il y a trois nuages dans le ciel… !


Aujourd’hui, pour clôturer l’événement de Mestre Mistério, plusieurs rodas ont eu lieu dans la ville de Rio das Ostras. J’ai participé à la roda face à la préfecture de la ville. Signe du destin ou record dans l’histoire de la capoeira, en moins de cinq minutes les trois berimbaus ont cassé…donc ? Samba de roda bien sûr !


Nous nous retrouvons tous pour faire une seule et unique roda à la plage aux tortues, près de l’ovniport. C’était une roda ouverte et beaucoup de groupes étaient présents, surtout Capoeira Brasil ! C’est là qu’on se rend compte que Rio das Ostras est une grande ville avec une grande diversité de groupes ! Cette roda célébrait surtout, pour la 3e édition, la journée du capoeiriste. Dans ce genre d’événement on s’aperçoit que la capoeira fédère les gens et comme Marcelo le dit, elle participe à l’aide sociale. J’ai trouvé que l’énergie dans la roda était différente entre les rodas vécues à Brasilia et celles de Rio das Ostras. Peut-être qu’à Brasilia on ressentait beaucoup plus le fait d’être de la même branche de capoeira, en quelque sorte de la même famille. Ici, je me sens davantage élève extérieure mais ça en reste très intéressant de voir comment peut être la capoeira, comment elle peut être différente partout dans le monde.


Retour chez mestre Mistério le midi et ça sent tellement bon le churrasco (même pour une végétarienne) que tout le monde préfère sentir mauvais et sauter le passage à la douche ! Musique, entraînement à l’atabaque (on sera peut-être des vrais pros en rentrant en France, qui sait…) ou foot…bref, détente après un événement chargé en émotions.


Petite anecdote de fin, pour connaître le menu du soir et réussir à se faire comprendre, Karina et surtout Sylvain ont dû imiter les différentes viandes possibles. Demander une démonstration du poulet à Sylvain, ça en vaut la peine !


Léa


19 Juillet 2016


Après réveil dur pour certain, petit déjeuner chez Mestre Mistério.


Vers 8h30 nous prenons le minibus pour aller à Buzios. Arrivé après une heure de route, nous commençons à visiter les premiers magasins quand Mestre Marcelo nous appelles pour nous dire que nous allons bientôt prendre le bateau (certaines personnes ont le mal de mer…).


Arrivé au port nous attendons le bateau… Le bateau arrivé nous montons à bord et le mal de mer de certains se fait ressentir. Pendant ce petit voyage, de très beau paysage et même des personnes qui se baigne. De retour sur la terre ferme, nous allons mangé dans un restaurant.


Evan


Le 20 juillet


Levés vers 6h30 nous commençons à nous adapter à l’horaire brésilien.


Pose des affaires de toilettes pour réserver l’unique salle de bain de manière à profiter d’une douche à température ambiante et des aromates parfumés de chacun sortant des toilettes.


Puis nous allons tous déjeuner vers 7h30 pour consommer tout ce que la femme du Mestre nous a préparé.


Ensuite départ pour la plage.


Découverte d’une plage magnifiquement sauvage après une demi-heure de marche à pieds dans un sentier pédestre avec une faune et une flore diversifiées. Une eau bleue, des vagues gigantesque, Arthur a mangé du sable plusieurs fois.


Retour chez Mestre Misterio et préparation des bagages pour les 10 premières personnes avec pour certaines personnes déjà des difficultés pour fermer les valises…


Nous nous sommes dit au revoir vers 16h30


Départ en bus vers 17h direction l’aéroport de RIO et arrivé vers 21h30.


Décollage de l’avion à 23h00   

  

Deux évènements particuliers pour Claude  Il arrive les cheveux rasés le matin et se coupe le pouce en voulant couper une pastèque.


Tony a perdu son portable a l’aéroport il a récupéré 1h après grâce au talent de traduction de Manon. Une âme charitable l’a déposé aux objets perdus .


Anita


Voyage GCC au Brésil 2016

du 17 au 28 Juillet

Dimanche 24 juillet


Dernier jour de l’événement de mestre Jota Jota.


Nous nous sommes levés à 6h pour être prêts à partir à 7h. Mais comme il y a toujours un peu de retard et qu’il est déjà 7h passées, distribution des pandeiros commandés pour nous faire patienter. On est comme des gosses à Noël !


Petit déjeuner au gymnase, photos encore et encore (on se prend pour des vraies stars à force…) et ça y est, c’est parti pour le stage avec mestre Zebrinha ! Déplacements, esquives par la cadera (3e base), séquences multiples en bas…on se réchauffe vite avec ou sans chaleur ! Un petit exercice de roda pour jouer en bas très amusant et enrichissant (voir les photos).


La matinée se termine par les passages de cordes dans la roda, pleine d’énergie et d’émotions. Une fois le repas terminé, nous faisons nos aux revoir et direction le centre historique pour une dernière sortie shopping avant le départ très tôt le lendemain matin. C’est pour ça qu’une fois retournés chez la maman de Feiticeiro, nous rangeons tous encore une fois nos valises. Et après l’effort…le réconfort ! Churrasco et cachaça ! Samba de roda et capoeira jusqu’au bout de la nuit (ou presque car on se lève à 3h le lendemain matin).


Une vraie soirée brésilienne avec une belle énergie et beaucoup de joie pour terminer cette étape à Raposa.


Léa