GCC Enseignants Docentes Cultura Capoeira
Contact
Facebook Grupo Cultura Capoeira

Suivez-nous !

Présentation de la Capoeira

Le cercle (RODA) de Capoeira a été inscrite en 2014 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par L'UNESCO. La RODA DE Capoeira est décrite ainsi dans cette institution :


" La capoeira est une pratique culturelle afro-brésilienne qui relève à la fois du combat et de la danse et peut être considérée comme une tradition, un sport et même une forme d'art. Les capoeiristes forment un cercle au centre duquel deux d'entre eux s'affrontent. Les mouvements exécutés exigent une grande souplesse du corps. Les autres capoeiristes autour du cercle chantent, tapent des mains et jouent d'instruments à percussion. Les cercles de capoeira sont constitués d'un groupe de personnes, hommes et femmes, comprenant un maître, un contremaître et des disciples. Le maître est le détenteur et le gardien des connaissances contenues dans le cercle ; il est chargé d'enseigner le répertoire et de maintenir la cohésion du groupe tout en veillant au respect d'un code rituel. Le maître joue généralement d'un instrument à percussion composé d'une seule corde, entame les chants et dirige la synchronisation et le rythme du jeu. Tous les participants doivent pouvoir fabriquer des instruments et en jouer, chanter un répertoire commun de chants, improviser des chants, connaître et respecter les codes d'éthique et de conduite, et exécuter les mouvements, déplacements et gestes d'attaque. Le cercle de capoeira est un espace dans lequel les connaissances et les savoir-faire sont transmis au moyen de l'observation et de l'imitation. Le cercle de capoeira permet aussi l'affirmation du respect mutuel entre communautés, groupes et individus, encourage l'intégration sociale et la mémoire de la résistance à l'oppression historique. "


La Capoeira est une arme importante contre la violence sous toutes ses formes en collaborant directement à la construction de notre intelligence. Elle transmet à ses pratiquants des valeurs importantes comme : la patience, le respect sous toutes ses formes, la canalisation de notre énergie et la transformation de notre énergie afin de mieux vivre en société, la compréhension et l'acceptation de nos limites comme quelque chose de normal, positif de manière à nous aider à aller à notre rythme, toujours plus loin.

Le trinôme Art, Sport et Combat décrit les principales subdivisions pédagogiques de notre système, c'est le travail que nous espérons transmettre à nos élèves.

" L'Art est une allusion aux instruments de musique, aux chants, à l'apprentissage du Portugais, à la participation aux démonstrations (important pour le contact avec le public), etc.

" Le Sport fait référence à la condition physique que l'on doit acquérir pour exécuter les mouvements de Capoeira dans plusieurs formes de jeux.

" Le Combat est une allusion à la martialité de la Capoeira, un facteur évident que l'on doit acquérir avec le temps et apprendre à maîtriser.



NOTRE PRATIQUE :


LA CAPOEIRA ARTE-LUTA

L'Idéario de la CAPOEIRA ARTE-LUTA à été créé par Mestre Zulu, transmise à Mestre Marcelo brandao qui donne la continuité dans la transmission avec ces élèves. Mestre Zulu dans son livre  Idiopráxis de Capoeira, publié en 1995, défini la Capoeira Arte-Luta de la façon suivante :

" La Capoeira est un art-lutte brésilien formé par la conjonction du gesto-musiculturel et des qualités physiques, exprimés par la mouvementation constante dans la consécution de chutes par le déséquilibre, de traumatisme par l'impact, de défense par l'esquive, de la plastique par le style et de la transcendance par la polyphonie. "


FORMAS DE JOGO

Les formes de jeux, formulées par Mestre Zulu, sont des éléments constitutifs du processus d'enseignement-apprentissage de l'Ideário de Capoeira, avec l'initiation et l'application sélective de coups, de mouvement, de rythmes et procédures attrayantes, agréables et entraînantes, à la recherche d'un développement psychomoteur, d'un loisirs, de l'espièglerie, de la coopération et de la compétitivité. Les types de jeux fonctionnent aussi comme des substituts pour d'autres jeux tactiques et des compétitions de Capoeira. Les formes de jeux sont conçues pour explorer l'alternative à l'influence mutuelle qui s'exerce entre les facteurs psychiques et somatiques, en cherchant à augmenter le rendement du Capoeiriste dans la préparation et la pratique ludico-sportive ou la compétition de Capoeira.


Jogo Solitario - Toque Idalina, tempo modéré. Il s'agit d'une forme de jeu dans laquelle le capoeiriste doit mettre en évidence : sa mobilité articulaire, le contrôle de son corps dans l'espace, les effets esthétiques des coups et des mouvements, les effets de composition des déplacements, des gestes et des figures. Il doit mettre en évidence la rationalité et la perfection dans l'exécution des coups et des mouvements, l'apport de nuances d'un contenu énergétique, les idées et les sentiments.


Jogo Rasteiro - Toque Santa Maria, tempo lent. Il s'agit d'une forme de jeu dont les mouvements ont été conçus pour être exécutés avec le corps des Capoeiristas appuyés sur les talons ou les coudes. Les coups et les mouvements sont dérivés de ceux que l'on appelle "conventionnels" et exécutés sur les talons et les coudes, ne permettant pas aux Capoeiristas d'élever leurs corps plus qu'à mi-hauteur.

 Jogo Alto-Ligeiro - Toque Cavalaria, tempo rapide. C'est une forme de jeu disciplinée par l'utilisation de mouvements traumatisants uniquement rotatifs, en exploitant au maximum l'amplitude articulaire dans l'exécution des mouvements. Les coups sont exécutés alternativement par les adversaires - à une très courte distance - et les esquives sont réalisées avec une discrète flexion de la colonne vertébrale, sans réaliser une flexion des hanches. On recommande une répétition presque simultanée du même mouvement par les deux adversaires. Les coups doivent être effectués dans les mêmes trajectoires à plusieurs reprises, par les deux adversaires, sans que l'un touche l'autre.


Jogo Simulado - Toque Amazonas - tempo modéré. Il s'agit d'une forme de jeu rythmée par des actions de déséquilibres et de rétablissement de l'équilibre par les Capoeiristas qui se confrontent. Chaque capoeiriste attaque son adversaire en se mettant à disposition pour une action de déséquilibre et cherche immédiatement à récupérer son équilibre corporel, afin d'affiner ses habilités à faire tomber et d'éviter de tomber.


Jogo da Pausa - Toque Santa Maria régional, tempo modéré. Forme de jeu caractérisée par des interruptions dans le jeu, dirigés par le toque de Santa Maria régional. Plusieurs duos jouent en même temps, et en même temps que l'interruption du toque du berimbau, les Capoeiristas forment une image statique d'un moment particulier du jeu.


Jogos Emulativos - Selon l'Ideário de Capoeira, les rodas sont réalisées en trois tempos, lequels sont : tempo lent, toque Angola ; tempo modéré, toque São Bento Pequeno ; tempo rapide, toque São Bento Grande. Durant le premier tempo, les jeux émulatifs doivent être lents et malicieux, pour faire ressortir le jeu et le vagabondage. Ils doivent être esthétiquement riches, mais sans sauts dans les acrobaties.


Dans le second tempo, les jeux émulatifs doivent avoir une cadence intermédiaire, recherchant l'équilibre entre les émulations, les acrobaties et les qualités fonctionnelles des mouvements, où les sauts sont modérément permis et de façon harmonieuse. Dans le troisième tempo, les jeux émulatifs doivent avoir une cadence rapide et le capoeiriste doit exprimer équilibre et harmonie entre l'expression corporelle et l'efficacité combative. Au-delà de ça, il devra manifester du self-control émotionnel dans les adversités dans le jeu.


Il existe d'autre formas de jogo :

 Jogo Formativo, Jogo Competitivo, Jogo Matreiro, Jogo Contraste et Jogo Rasteiro-Ligeiro

" La capoeira est un jeu athlétique, artistique de combat créé par des esclaves Africains au Brésil. "

Mestre Marcelo BRANDAO


Maître Zulu défini la Capoeira :

" Capoeira est une manifestation gestomusicoculturelle (mélange du geste, musique et culture) et sport de création national, laquelle à des identités effectivement fondées sur les processus sociaux, ethniques et historique, à partir de ses éléments structurels, symboles et signes reconnus par le peuple comme de racines brésiliennes. " (Idiopraxis, Zulu, 1995, p18).


La Capoeira est reconnue, au Brésil,  bien culturel à l'IPHAN (Institut du Patrimoine Historique et Artistique National) et décrite ainsi dans cette institution :


" La capoeira est une manifestation culturelle présente aujourd'hui sur tout le territoire brésilien et dans plus de 150 pays, avec des variantes régionales et locales créées à partir de ses modalités plus connues : la Capoeira Angola et la Capoeira Regional. "